La capacité à s'organiser, comment l'analyser?.

Articles / Consultation psychologique

Nous partons du principe que la capacité à s'organiser est l'ensemble des efforts fournis par un ensemble de personnes. Grâce à ces soi-disants efforts, on assume des projets et on atteind des buts grâce à un ensemble d'individus. Tout ce qui se rapporte à l'organisation est un concept qui vise un tout abstrait, un artifice car l'organisation a beau détenir de nombreuses ressources matérielles et malgré les processus définis qu' une organisation emploie pour ses activités, sans personne, il n' y a pas d'organisation.

Et allons plus loin (creusons davantage): ce qui est organisé a beau être structuré, les tâches rencontrées ont beau être programmées, même si on se trouve en haut ou en bas de l'échelle organisationnelle, on retrouvera dans l'épicentre de chaque décision, l'autonomie et la liberté de celui ou celle qui remplira une fonction déterminée. Et ce sera en ultime recours cette liberté celle qui va permettre à différentes personnes de faire différentes choses à un même poste.

Il n' y a pas deux personnes égales ni deux travailleurs égaux. Chacun va intéragir avec ses chefs, ses collègues et ses collaborateurs d'une façon différente. Les habitudes de travail de chacun- comme la rapidité, la résolution, l'analyse et la finesse dans les détails- tout comme la coopération, la motivation, la créativité et la recherche de reconnaissance, de sécurité, vont varier d'une façon irrémediable d'une personne à une autre.

Voire, bien que deux personnes aient des motivations semblables, la manière d'atteindre leurs objectifs sera différente. Si nous voulons par conséquent expliquer le la capacité d'organisation-y compris ses dynamiques de production (le rendement), l'absentéisme, la rotation et la satisfaction de l'employé, nous devrions reconnaître la forte influence qu'exercent les facteurs de chaque individu.